SpaceShipTwo : l’erreur du copilote confirmée

Le 31 octobre 2014, le vaisseau spatial SpaceShipTwo de Virgin Galactic s’est écrasé dans le désert californien faisant un mort et un blessé grave.

4257599_virgin_545x460_autocrop

Après neuf mois d’enquête, l’agence américaine de sécurité des transports (NTSB) vient de publier son rapport d’enquête et l’erreur est belle et bien humaine.

Lors du lancement du vaisseau, la poutre de queue rotative qui sert à ralentir le vaisseau a été déverrouillée trop tôt. Ce déverrouillage prématuré par le copilote a entraîné la désintégration de l’appareil qui était en pleine accélération. En effet, le système de freinage aurait dû être déverrouillé quand les réacteurs étaient éteints. C ‘est-à-dire lorsque le vaisseau se préparait à rentrer dans l’atmosphère. En effet, la structure de l’appareil n’était pas conçue pour subir un tel facteur de charge.

D’après les enquêteurs, la société Scaled Composites qui a fabriqué le vaisseau n’avait pas imaginé qu’un pilote puisse déverrouiller volontairement et prématurément la poutre de queue. C’est donc pour cette raison qu’il n’y avait aucune protection pour empêcher que ce cas de figure ne se produise. De plus, Scaled Composites n’avait pas non plus suffisamment informé les pilotes concernant les risques qu’ils encouraient si ils actionnaient le système de freinage trop tôt.

Depuis, de nouvelles recommandations ont été émises à l’Autorité américaine de l’aviation civile par le NTSB. Elles donneront peut être naissance à des nouvelles directives visant à prendre davantage en compte les facteurs humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *